LA SHOAH (ou Holocauste)


Le mot Shoah vient de l’hébreu ; il signifie «la catastrophe». Le terme holocauste, lui, signifie «le sacrifice par le feu». La Shoah est un crime de masse élaboré par le Troisième Reich dans l’Allemagne nazi qui a planifié ce génocide -l’extermination des Juifs- de manière quasi industrielle. Un crime contre l’humanité.

Dans les faits (le régime nazi étant tombé en 1945), entre cinq et six millions d’hommes, femmes et enfants (soit les 2/3 des Juifs d’Europe, 40% des Juifs du monde) ont été exterminés, notamment dans les camps de concentration (créés dès 1933, jusqu’à la fin de la seconde guerre mondiale en 1945). Roms, tziganes, homosexuels et handicapés ont également été massivement internés dans ces camps.

Site du mémorial de la Shoah

 

Un génocide, c’est quoi ?

On entend par génocide la destruction totale ou partielle d’un groupe national, ethnique, racial ou religieux. Le terme génocide apparaît au cours de la Seconde Guerre mondiale, lorsque le juriste polonais Raphael Lemkin caractérise, en 1944, «la pratique de l’extermination de nations et de groupes ethniques». Le terme «génocide» a par la suite été employé rétrospectivement pour le massacre systématique des Herero et Nama dans le Sud-Ouest africain allemand (1904-1908), celui des Arméniens par les Turcs (1915-1916), et enfin celui des Tutsi au Rwanda (1994).

Les génocides du XXe siècle

 

 

 

Et les Juifs de France ?

Entre 1940 et 1944, les Juifs de France sont également frappés de plein fouet par une législation antisémite, française et allemande, par l’internement puis la déportation. Ils subissent l’exclusion d’une société dans laquelle ils se croyaient intégrés et par laquelle ils se croyaient protégés. Durant l’été 1942, le gouvernement de Vichy livre à l’occupant allemand des enfants de moins de seize ans, ainsi que 10 000 Juifs étrangers sur une partie du territoire sous administration française.

Les Juifs de France dans la Shoah

 

L’antisémitisme d’hier à aujourd’hui

Des «simples» préjugés –Ils ont de l’argent, ils sont… ils font… Ils ont….- aux agressions, il n’y a parfois qu’un pas et c’est vrai de tous les racismes.

Un sentiment d’injustice («on parle plus de la Shoah que de l’esclavage», «on proteste davantage contre l’antisémitisme que contre l’islamophobie»…) ne justifie en rien de retourner ce sentiment contre un individu ou une population. Les racismes, tous les racismes, doivent évidemment être enseignés et combattus. C’est aux responsables de l’enseignement et de l’information que nous devons adresser ce message.

 


Interview de Jonathan Hayoun préparée et réalisée dans nos ateliers

 

Auteur et réalisateur, Jonathan Hayoun est l’ancien président de l'UEJF (Union des étudiants juifs de France). Il a notamment réalisé le film CoExist, une pédagogie contre le racisme et l'antisémitisme et le documentaire Sauver Auschwitz ? produit par Effervescence Doc et Arte sur le destin du site depuis 1945.

Sauver Auschwitz : un film de Jonathan Hayoun

À lire

2018 : Les chiffres des actes antisémites – et antimusulmans - en France:

Article de l'Express sur l'augmentation des actes antisémites

Juifs / musulmans, d'un monde à l'autre

Entre juifs et musulmans du XIXe arrondissement parisien, les relations basculent de l’indifférence au conflit. Retour aux sources de ces tensions intercommunautaires, dans un décor pourtant bien éloigné de Jérusalem.

Article d'Ailleurs et d'Ici

À voir

 

En DVD ou VOD : Juifs et musulmans, si loin, si proches un documentaire de Karim Miské. Ce voyage dans le temps retrace quatorze siècles d’une riche histoire commune entre juifs et musulmans.

Juifs et Musulmans, si loin si proches

 

Le journal d' Anne Frank un film de George Stevens, adaptation d'une pièce à succès de Broadway et de l'œuvre d'Anna Frank.

 

La liste de Schindler un film de Steven Spielberg. Oskar Schindler, un industriel allemand, réussit pendant la Seconde Guerre mondiale à sauver environ 1 200 Juifs promis à la mort dans le camp de concentration de Płaszów.

 

Au revoir les enfants un film de Louis Malle. L'histoire romancée, vue par un collégien, du Père Jacques de Jésus, prêtre résistant qui a caché des enfants juifs dans le collège qu'il dirigeait.

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
Espoir18